Témoignage - Investissement locatif à Montpellier

Avec l’objectif de faire un nouvel investissement immobilier, William, jeune investisseur, s’est vite rendu compte que le marché était saturé d'acquéreurs. Il était difficile pour lui de trouver une bonne affaire sans se faire doubler lors de la prop...

Quitter Paris : se préparer à une nouvelle vie en banlieue

L’idée de quitter Paris vous trotte dans la tête depuis longtemps et aujourd’hui, vous voilà prêts à démarrer une nouvelle vie. Vivre en banlieue présage une amélioration de votre qualité de vie. A quels changements devez-vous vous attendre ? Comment...

L’idée de quitter Paris vous trotte dans la tête depuis longtemps et aujourd’hui, vous voilà prêts à démarrer une nouvelle vie. Vivre en banlieue présage une amélioration de votre qualité de vie.
A quels changements devez-vous vous attendre ? Comment amorcer ce nouveau projet ? Quand se lancer dans l’aventure ?
Les chasseurs de Je Rêve D’une Maison vous aident à y voir plus clair : avantages et inconvénients d’une vie en périphérie de Paris, critères à définir pour votre recherche, timing… Suivez le guide !

Les avantages de vivre en banlieue.

Quitter Paris, c’est la promesse d’une nouvelle qualité de vie, à de nombreux niveaux.

Que vous choisissiez une maison ou un appartement, acheter en banlieue vous permettra d’avoir plus d’espace pour vivre et pour recevoir amis et famille mais aussi la possibilité de posséder un jardin, un balcon ou une terrasse… Le tout à des prix parfois moins élevés que Paris intra-muros.

En dehors des villes de la petite couronne, l'environnement y est globalement moins urbain, plus aéré et vous aurez la sensation de quitter l’effervescence parisienne tout en restant à proximité de la capitale. Vous habiterez aussi dans un environnement plus verdoyant. Entre les forêts qui longent certaines villes comme le Bois de Vincennes et la Forêt de Marly, les parcs comme le Jardin de Versailles ou le Parc de Saint-Cloud, les bords de Seine du côté de Rueil Malmaison et de Chatou ou encore les bords de Marne aménagés pour les balades et leurs guinguettes notamment du côté de Nogent sur Marne, il est plus facile et plus rapide de quitter votre appartement ou votre maison pour prendre une bouffée d’oxygène.

Les parents et futurs parents soucieux de la scolarité de leurs enfants seront rassurés de savoir que la carte scolaire des écoles publiques est toute aussi dense en banlieue qu’à Paris (il ne faudra pas plus de 15min à pied pour déposer vos enfants à la maternelle et en élémentaire) et que l’on y trouve de nombreux établissements de qualité depuis la maternelle jusqu'au lycée, voire même dans l'enseignement secondaire.

Enfin, vivre en périphérie, c’est être proche de Paris et pouvoir profiter de son rayonnement et de tous ses avantages : sa vie culturelle bouillonnante, sa gastronomie, ses monuments… Et puis rentrer tranquillement chez soi, dans une atmosphère calme et apaisée.

Les changements de vie inhérents au départ de Paris intra-muros.

C’est indéniable, les avantages de quitter Paris pour la banlieue sont nombreux. Néanmoins, ce changement de vie a des conséquences dont il faut avoir conscience avant de se décider à acheter un appartement ou une maison.

Vos temps de transport pourraient s’allonger. Alors qu’il est facile de trouver une station de métro, de RER ou un arrêt de bus au pied de votre appartement dans Paris intra-muros, en banlieue, les gares sont plus éloignées et s’y rendre nécessite un temps de trajet supplémentaire. La bonne nouvelle, c’est que de nombreuses communes et agglomérations s’organisent pour favoriser la mobilité urbaine de leurs habitants : autopartage, parkings, vélos en libre-service, navettes… Tout est fait pour vous permettre de vous rendre facilement à votre point de départ : vous pourrez par exemple envisager d'accompagner vos enfants à l'école en vélo cargo puis de vous rendre jusqu'à la gare, voire jusque dans Paris.

L’offre de commerces peut être plus ou moins développée. Certaines villes proposeront une large gamme de commerces, vous permettant ainsi de réaliser l’intégralité de vos achats sur place tandis que d’autres offriront seulement quelques commerces de proximité, vous amenant ainsi à vous déplacer dans un centre commercial en périphérie voire à Paris.

Enfin, si déménager en banlieue vous rapproche de la nature, vous serez en revanche un peu plus éloignés des événements proposés à Paris. Néanmoins l’offre culturelle en Ile de France reste riche et complémentaire de celle proposée intra-muros. De plus, de nombreuses villes de banlieue jouissent d’un tissu associatif dynamique et proposent de multiples activités (sport, musique, concert) facilement accessibles qui viendront compléter l’offre de loisirs.

Nos 3 conseils pour préparer l’achat d’une maison ou d’un appartement en banlieue.

C’est décidé. Vous voilà définitivement prêts à quitter Paris. Mais par où commencer ? Les chasseurs de Je Rêve D’une Maison vous accompagnent et vous aident à vous lancer dans ce nouveau projet.

Conseil #1 - Définissez le budget dont vous disposez pour votre achat.

Le budget est la base de votre projet. Il est impératif de le fixer de manière précise. Ainsi, vous pourrez mieux cibler votre recherche et vous orienter vers des biens disponibles sur le marché qui soient compatibles avec l’enveloppe budgétaire que vous aurez déterminée. Vous gagnerez ainsi du temps et de l’énergie.

Dans votre budget, vous devez définir le montant attribué à l’achat ainsi que tous les frais complémentaires que celui-ci peut engendrer (frais de notaires, coût du crédit, taxes relatives au logement acheté, charges de copropriété le cas échéant…) et aussi une enveloppe pour d’éventuels travaux (rénovation, décoration, aménagement…).

Lors de la définition de votre budget, soyez attentifs aux idées reçues sur les prix au m² en banlieue. Si les prix sont globalement moins élevés qu’à Paris, ils peuvent tout de même le rester dans le périmètre centre-ville/gare/zone d’animation où les maisons et appartements sont très prisés et donc plus chers.

D’autre part, ayez en tête que le prix au m² n’est pas comparable entre un appartement et une maison et que de nombreux éléments peuvent fortement faire varier le prix. Il dépendra de la surface réelle de la maison mais aussi des prestations qu’elle offre (absence de vis-à-vis, exposition, bruit, taille du jardin...). Beaucoup de surfaces supplémentaires sont pondérées (jardin, sous-sol, cave à vin, buanderie, atelier, dépendance, garage, combles...) et ne sont pas comptabilisées directement dans la surface affichée sur l’annonce. De plus, il n’y a pas de surface Carrez (sauf si la maison est en copropriété).

Petit conseil de nos chasseurs immobiliers.

Pour vous aider à définir votre budget, vous pouvez faire appel à un courtier ou vous rapprocher de votre banque. Découvrez pourquoi il est indispensable d’effectuer une simulation de prêt immobilier avant de démarrer vos visites.

Conseil #2 - Appartement ou maison : définissez quel bien acheter.

Maintenant que votre budget est établi, il vous faut réfléchir au type de bien que vous souhaitez acheter. Maison ou appartement en banlieue, chacun possède des avantages et des inconvénients qu’il faudra pondérer.

Les maisons en banlieue.

On y trouve différents types de maisons : la maison 1930 (de type meulière, le plus convoité !), la maison ouvrière, le pavillon de banlieue, la maison d’architecte… Pour connaître leurs spécificités, consultez notre article Acheter une maison en banlieue parisienne.

Qui dit maison dit souvent jardin et donc nouveau confort de vie : les enfants pourront y jouer librement et en toute sécurité, vous pourrez profiter des premiers rayons de soleil sans sortir de chez vous et il sera plus facile d’y recevoir vos amis pour des barbecues l’été. Même si les maisons peuvent être mitoyennes et donc engendrer quelques inconvénients (bruits venant du jardin voisin, odeurs de barbecue), vous jouirez d’un espace aéré, vous n’aurez plus de voisins directs (au-dessus ou en-dessous) et aussi un peu moins de vis-à-vis.

Enfin, vous n’êtes plus soumis aux décisions de la copropriété. Puisque vous êtes l’unique propriétaire, tous travaux à faire seront réalisés selon vos priorités financières et le niveau de confort souhaité. Si vos travaux touchent à l’aspect extérieur, il sera toutefois nécessaire de vérifier leur faisabilité en fonction du Plan Local d’Urbanisme (PLU).

Les appartements en banlieue.

Il existe tous types d’appartements en banlieue, avec des styles architecturaux moins uniformes qu’à Paris. On trouvera de l’ancien dans les centres-villes, aux alentours beaucoup de grandes résidences des années 70 et aussi quelques résidences modernes post 90/2000 où la présence d’espaces extérieurs sera plus fréquente.

Si déménager d’un appartement à un autre peut sembler peu séduisant au premier abord, en banlieue, pour un même budget, vous pourrez acheter un appartement avec plus de surface et souvent un espace extérieur. En outre, vous profiterez tout de même d’un environnement plus serein, moins dense et plus vert car les accès aux domaines forestiers, aux parcs et jardins environnants seront plus faciles et rapides qu’à Paris.

Vivre dans un appartement en banlieue présentera bien sûr les mêmes inconvénients qu’à Paris : charges de copropriété parfois élevées (entretien des espaces verts, le gardien à demeure, un voire des ascenseurs, chauffage collectif...) et proximité avec les voisins.

Petit conseil de nos chasseurs immobiliers.

L’impression d’espace n’est pas la même entre une maison et un appartement. La surface étant répartie sur plusieurs étages et certains éléments prenant de la place (cage d’escalier par exemple). Il faut donc parfois réfléchir en termes de volume et d’impression d’espace plutôt qu’en termes de surface à proprement parler : en fonction de son agencement, une maison pourra vous sembler plus petite qu’un appartement malgré un nombre de mètres carrés plus important. Il peut être intéressant de n’écarter aucune des deux options dans un premier temps et surtout de visiter les biens disponibles sur le marché afin de vous rendre compte de leur taille réelle.

Conseil #3 - Déterminez quel type de ville correspond le mieux à vos attentes.

Quel confort de vie recherchez-vous dans cette nouvelle ville ? Des commerces de proximité ? Des restaurants ? Une offre culturelle et un tissu associatif denses ? Un accès direct à la nature ? La possibilité d’y faire toute votre vie sans en sortir ? S’éloigner de Paris le plus possible ? Ou au contraire rester proche de la capitale pour profiter encore et toujours de son animation ?

Prenez le temps de vous poser toutes ces questions afin de bien identifier vos priorités. Parmi celles-ci, 3 nous semblent indispensables à souligner : la typologie de la ville, le temps de trajet et la sectorisation scolaire.

Il existe trois grandes catégories de ville de banlieue parisienne. Certaines, comme Rueil Malmaison, Versailles, Saint Germain en Laye, Asnières, Montrouge, Saint Maur des Fossés, Montreuil, seront qualifiées de dynamiques, car l’offre de commerces, la programmation culturelle, le tissu associatif y sont très riches. Il est possible d’y vivre de manière autonome sans nécessairement se rendre à la capitale. D’autres villes comme Viroflay, Le Vésinet, Chatou, Maisons-Laffitte, Sèvres, Alfortville, Joinville le Pont, Nogent-sur-Marne, Plessis-Robinson, considérées comme villes intermédiaires, ou encore l'Étang-la-Ville, Vaucresson, Louveciennes, Chambourcy, Andresy, Bry-sur-Marne considérées comme des communes « villages » offriront bien plus de calme et de tranquillité. A vous de choisir !

Nous l’avons évoqué plus haut, quitter Paris pour la banlieue pourrait impliquer l’allongement de vos déplacements. Il est donc impératif de définir les temps de transport qui vous semblent acceptables pour vous rendre sur votre lieu de travail et de les prendre en considération dans votre organisation globale : fréquence de télétravail, enfants à aller chercher à l’école ou chez la nounou, activités sportives... A noter aussi que ce nouveau fonctionnement engendra peut-être des frais supplémentaires : achat d’un vélo, d’une trottinette ou d’une voiture (sans compter essence, péage, entretien et parfois joie des embouteillages).

Si vous avez des enfants, ou souhaitez en avoir, et que vous attachez de l’importance à l’offre scolaire, il conviendra de définir vos préférences : école publique ou privée ? Ecole bilingue ou internationale ? Pédagogie alternative (Montessori, Steiner…) ? Si vous choisissez l’école publique, la sectorisation scolaire étant à respecter (ce qui n’est pas le cas dans le privé), il faudra choisir votre ville et la localisation de votre maison ou de votre appartement en conséquence, afin de pouvoir accéder à l’école que vous souhaitez. Quel que soit votre choix, vous trouverez en banlieue de nombreux établissements de qualité parmi lesquels des écoles prestigieuses internationales comme le Collège/Lycée international de Sèvres, le Lycée International de Saint Germain en Laye, EIB (école privée internationale bilingue de la Celle-Saint-Cloud), de très renommés lycées publics comme le Lycée Hoche à Versailles, le Lycée Marcelin Berthelot à Saint-Maur-des-Fossés ou d’excellents lycées privés comme le Lycée L'Ermitage à Maisons-Laffitte, le Lycée Madeleine Daniélou à Rueil-Malmaison et Saint-Michel de Picpus à Saint-Mandé.
Le tissu scolaire est assez dense pour que le temps de trajet des enfants soit court. Néanmoins, certaines villes étant plus petites et ne proposant ni collège ni lycée, il sera alors nécessaire de prendre les transports en commun ou la voiture pour se rendre dans la ville voisine.

Petit conseil de nos chasseurs immobiliers.

Au regard de votre budget et de vos priorités, définissez une short liste de villes où vous souhaitez vous installer. Puis prenez le temps d’y passer une journée ou deux pour visiter, flâner, prendre le pouls de la vie sur place, vous imprégner de l’atmosphère locale… Ainsi, vous pourrez affiner cette liste et ajuster votre champ de recherche en conséquence.

Conseil Bonus - Prêts à quitter Paris pour la banlieue ? Choisissez le bon timing pour vous lancer.

Vos critères étant définis, vous voilà prêts pour décider sereinement d’un achat. Il ne vous reste qu’à trouver.

Appartements et maisons en banlieue sont disponibles à la vente tout au long de l’année. Il est donc possible de démarrer votre processus d’achat dès que vous le souhaitez. Cela étant, si vous êtes soumis au calendrier scolaire, l’hiver est la saison idéale pour débuter une recherche : la rentrée et son lot de stress sont passés pour le vendeur comme pour l’acquéreur et la prochaine rentrée des classes est encore loin. Ce qui laisse assez de temps pour s’organiser et trouver le bien idéal au printemps, lorsque le marché des biens familiaux est généralement le plus dynamique.

Quel que soit votre cas de figure, le processus global peut s’avérer long et il convient de prendre en compte différents délais liés :

  • A la recherche (la maison ou l’appartement de vos rêves ne se présente pas toujours tout de suite),
  • A la transaction (droit de préemption de minimum 2 mois dans la plupart des villes),
  • A d’éventuels travaux d’aménagement, de rénovation (avec pour les travaux les plus importants un dépôt de demande préalable ou permis de construire, prise en compte des contraintes liées au PLU et consultations de professionnels puis réalisation),
  • A l’obtention du prêt,
  • Aux inscriptions à l’école le cas échéant (certaines demandent l’acte de vente définitif pour valider l’inscription quand d’autres démarrent les inscriptions à partir de la fin de l’année précédente),
  • Aux inscriptions à la crèche le cas échéant (les commissions se tiennent souvent au printemps pour la rentrée de septembre),
Il est impératif d’avoir ces délais en tête pour que votre processus d’achat se passe au mieux et notamment pour la rentrée : il sera toujours plus facile d’avoir une place en début d’année.

Petit conseil de nos chasseurs immobiliers.

Au regard de tous ces éléments à gérer, n’hésitez pas à créer un rétroplanning afin de suivre l’avancement de votre projet.

Prêts, feu, partez !

Fort de tous ces conseils, une fois votre budget défini, votre choix de logement effectué et la ville de vos rêves sélectionnée, vous voilà prêts à enclencher votre recherche.
Cela étant, n’oubliez pas que tous ces critères s’évaluent ensemble et qu’il faudra peut-être accepter de faire bouger le curseur sur certains points au regard des biens disponibles sur le marché, de l’urgence ou non à vouloir déménager, d’une opportunité immanquable qui pourrait se présenter… Aussi, est-il important de pondérer et hiérarchiser ces critères afin d’évaluer ce qui est prioritaire pour vous : la ville ? le type de logement ? avez-vous un peu de souplesse niveau budget ? Vous définirez ainsi votre marge de manœuvre et votre flexibilité face à la réalité du marché.
Si déménager en banlieue est un projet excitant, promesse d’une nouvelle vie, plus au vert et plus apaisée, c’est en même temps, un véritable changement et donc un vrai challenge. Par où commencer les recherches ? Comment être efficace alors que vos agendas sont surchargés et le marché tendu ?

Parce qu’il s’agit d’un projet de vie important, il peut être pertinent de s’entourer de professionnels pour vous épauler et vous soutenir. Les chasseurs de Je Rêve D’une Maison, experts de leurs secteurs, sauront vous accompagner et vous guider pour faire aboutir ce nouveau projet dans les meilleures conditions.


Parlez-nous de votre projet

Quelques questions autour du chasseur de maison

Pourquoi faire appel à un chasseur de maison ?

Ce professionnel de l’immobilier va vous aider à gagner beaucoup de temps et à aborder plus sereinement votre projet d’achat. Après avoir passé en revue vos attentes, il va trier les offres pour vous pour ne vous proposer que ces pépites et biens off-market répondant à vos critères. Il va aussi vous aider à décrypter les annonces immobilières, vous conseiller sur la localisation et vous accompagner sur toutes les étapes de votre projet jusqu’à la remise de clés.

Quel chasseur de maison choisir ?

Si vous souhaitez acheter une maison avec jardin en banlieue parisienne, n’hésitez pas à faire appel à Je Rêve d’une Maison, expert de l’achat immobilier en Île-de-France. L’entreprise compte plusieurs chasseurs spécialisés dans la recherche de ce type de bien et propose des honoraires inférieurs à ceux de la concurrence.

Combien coûte un chasseur de maison ?

Si vous passez par Je Rêve d’une Maison, vous bénéficierez d'honoraires parmi les plus avantageux du marché : 5.800€ pour un achat de moins de 200.000€ et entre 2,90% et 2% du prix de la maison au-delà de ce montant, contre 3 à 6% pour nos concurrents. Pour plus d'information sur nos tarifs, c'est par ici.

Où trouver une maison en région parisienne ?

Si les maisons sont extrêmement rares et très chères dans Paris intra-muros, vous pourrez en trouver dans la plupart des villes de première et de deuxième couronne, sans nécessairement vous éloigner beaucoup de Paris et des transports. Le chasseur pourra vous conseiller sur les villes à cibler en fonction de vos critères.

Combien coûte une maison en banlieue ?

Les prix sont très hétérogènes selon l’ancienneté, l’état mais surtout la localisation du bien. De plus, le calcul du prix est différent de celui d’un appartement et tient compte d’autres critères tels que la superficie du jardin. Il est donc quasi-impossible de donner une estimation globale.

Articles similaires :

Témoignage - Investissement locatif à Montpellier

Avec l’objectif de faire un nouvel investissement immobilier, William, jeune investisseur, s’est vite rendu compte que l...

Témoignage - Achat d'un appartement à Paris 3

Nelly et Paul, se sont rencontrés à Paris lorsqu'ils étaient de jeunes étudiants britannique pour Nelly et français pour...

Investissement locatif LMNP : comment bien gérer son bien ?

Vous venez de réaliser un investissement locatif sous le statut de Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP) ou du moins vo...