Acheter un appartement ou une maison pour un retour d'expatriation, c'est très compliqué. Chercher sur internet pourquoi pas, mais appeler les agents, avec le décalage horaire en plus, et surtout visiter, négocier, sécuriser le projet à distance... impossible ! Il faut être là ! On est alors souvent obligé de se résoudre à prendre une location d'attente pendant un an, jusqu'à la prochaine rentrée scolaire, et de gérer un projet immobilier en pleine prise de poste. Et c'est au moment où les enfants ont à peine eu le temps de se réaclimater à leur nouvel environnement et aux nouveaux amis qu'il faut re-déménager toute la famille ! Pas simple ! Mais il y a des solutions, en s'appuyant sur un chasseur d'appartement très particulier ! Histoire vécue...

Pour Charlotte et Benoit, tout a démarré un jour de mi-Février, via Skype.

"Nous allons bientôt rentrer en France, est-ce que vous pouvez nous aider à trouver notre futur appartement, notre nid douillet, sans passer par la case "location" ? 

Expatriés à Dubaï depuis 5 ans pour de grands groupes français, des amis leur avaient parlé de Je Rêve d'une Maison, startup de chasse immobilière d'un nouveau genre. Le premier contact téléphonique avec Eric, cofondateur, a permis de bien cerner le projet : la motivation pour acheter et l'attente de conseils avisés était forte. Les critères sont clairs : un bel appart haussmannien dans 4 quartiers possibles (9ème, 10ème, 2ème ou 3ème), lumineux, PMC (Parquet Moulure Cheminée), 3 à 4 chambres, ascenseur obligatoire... L'apport est conséquent et le budget de 1,6 M€ est cohérent avec le marché. Le service de chasse d'appartement tel que le propose Je Rêve d'une Maison semble bien correspondre. Un rendez-vous Skype avec tout le monde et notamment Stéphanie, chasseur d'appartement, ou plutôt "Home Catcher", est organisé deux jours plus tard. Le feeling en visio Skype est immédiat, tout est hyper clair, fluide, ils se tutoient déjà ! 

Benoit : "On vient une semaine en Mars pour finaliser 2 ou 3 choses côté boulot, on pourrait se voir et peut-être visiter un ou deux appartements pour se faire une idée ? Après, on rentre définitivement en Juillet,..."

Stéphanie: "Mais on va faire mieux que cela, on va préparer une semaine intensive de visite et on va trouver en 1 semaine !"

Charlotte : "Quoi ! tu penses que c'est possible ? Ce serait tellement génial qu'on trouve en Mars et qu'on soit chez nous avant l'été, tellement plus facile pour les écoles, pour tout en fait !! ...."

Stéphanie "Challenge accepted. Je suis sûre qu'on peut y arriver ensemble. On va tout faire pour ! "

 

 

hausmmannien

 

22 février : kick off du projet 

Mandat de recherche exclusif signé, Stéphanie lance immédiatement son plan d'action commando pour organiser la semaine intensive de visites du 10 au 17 mars. Elle lance les recherches sur le web, actionne les agents immobiliers pour le off market, envoie les meilleurs biens du marché ciblés sur les besoins des clients. Grâce à l'interface client ultra intuitive, Benoît et Charlotte peuvent regarder de chez eux, à Dubaï, toutes les sélections de pépites et commencer à ajuster les priorités, calibrer les préférences, faire les commentaires directement sur le chat en temps réel. Simple et super ludique. Le projet s'affine chaque jour un peu plus !  

1er mars : plus que 10 jours...

Grâce aux échanges quotidiens depuis l'espace client de Je Rêve d'une Maison, un ou deux Skype de debrief, Stéphanie a bien cerné les attentes de Charlotte et Benoît. Sur les 110 appartements étudiés, elle en a déjà écarté la moitié qui avaient des défauts (souvent cachés qu'il a fallu débusquer) et en a envoyé 53 intéressants pour qu'ils se fassent très facilement une idée du marché. A l'arrivée, 16 appartements ont été shortlistés par Charlotte et Benoît tranquillement depuis leur salon, sur leur espace client. Pour Stéphanie, il apparaît que la qualité des parties communes, le charme et le volume seront plus importants que d'autres critères considérés au début obligatoires comme l'ascenseur ou la cuisine attenante au salon ! Normal, un projet, ça évolue, ca mûrit. Stéphanie a déjà en tête l'appart canon qui pourrait bien les faire craquer, et qui la fait elle-même craquer... C'est d'ailleurs aussi semble-t-il leur préféré de la sélection. 

Mercredi 7 mars, J-3 

De ce travail intensif de tri, de vérification, et de comparaison ne restent plus que 8 appartements ! Les jalons sont posés immédiatement et des visites de principe sont actées avec les propriétaires en direct ou les agents immobiliers. Stéphanie doit maintenant tout finaliser, vérifier les derniers détails d'agenda pour que tout s'enchaîne au cordeau, éviter les mauvaises surprises, commencer à évaluer la marge de négociation sur chacun des appartements qui seront visités...

Vendredi 10 mars 15:30, premières visites  

Benoît et Charlotte ont atterri à 8h30 de Dubaï. Début du roadrip dès l'après-midi ! 8 visites ont été organisées en 2 jours. Stéphanie les accompagne pour donner ses conseils experts et comprendre ce qui leur plaît vraiment. Compte tenu du challenge et du timing serré, c'est indispensable ! Chaque détail compte !

1ère visite, l'appart est top - 2ème visite, l'appart est génial - 3ème visite (la pépite attendue en sélection)... le coup de coeur...l'appart est dingue, ultra lumineux, superbes espaces de vie, une rénovation de qualité, un mix d'atypisme et de PMC, une entrée en colonnade trop stylée... c'est l'appart sur PAP où Stéphanie avait dû 'se battre' pendant 3 semaines pour décrocher une visite auprès de la propriétaire débordée de demandes. La visite ne s'était d'ailleurs confirmée que la veille au soir, à force de persevérance. Sur place, Stéphanie sent qu'il faut faire une offre immédiatement et continuer à se battre, pour l'avoir. C'est celui-là et pas un autre pour Charlotte et Benoît. Nous convenons de suite d'une revisite pour le lendemain matin avec les parents et un ami architecte. Stéphanie rappelle les propriétaires dans la soirée pour débrief et surtout pour s'assurer qu'ils n'acceptent aucune offre (déjà 2 en cours) avant que Charlotte & Benoît ne se positionnent le lendemain.

Samedi 11 mars, suite du roadtrip et revisite

4 autres visites sont prévues, auxquelles s'est rajoutée la contre-visite, à 11h30 sur l'appart de dingue qui leur a tant plu la veille. 4 visites intéressantes, mais pas tant que celui-ci. Ils en sortent avec une offre écrite rédigée par Stéphanie, mais proposée en amont par téléphone "L'appart est pour eux !? Ils sont trop contents, et le dossier est d'enfer... tant pis pour l'anglaise qui vient exprès de Londres visiter votre appartement !". Avec un grand sourire, des propriétaires honnêtes et sympas, une offre cohérente et un dossier de financement en béton armé, comment résister au bulldozer Stéphanie et aux jolis yeux de la fille de Charlotte & Benoît ! 

rue paradis

Lundi 13 mars : c'est fait ! 

Après une 3ème visite pour le plaisir, l'offre est contresignée par les propriétaires, avec une petite négociation au passage, de quoi créer une seconde salle de bain. Par acquis de conscience, Charlotte et Benoit feront quand même la dernière visite prévue pour le lundi mais leur choix est fait.

Tout y est : le bien, le lieu avec en option une adresse prédestinée. C'est la rue de la FFA (Fédération Française de l'Apéro !)

C'est rue de Paradis ! 

Bon retour chez vous Charlotte & Benoît.

Vous pouvez partager ce reportage à vos amis